Sacrifice: Reprenons nos responsabilités

Pourquoi suis-je tout le temps fatigué(e)_ (1)

Cliquer ici pour regarder la vidéo

Qu’est-ce que le sacrifice ?

Nous voici pour décrypter ensemble, la notion de sacrifice dont nous avons déjà parlé précédemmentSi tu es nouveau parmi nous, je t’invite à aller prendre connaissance de cet article qui apporte un angle de vue assez large. Pour qu’il y’ait sacrifice, le don est primordial (conscient ou non, sur certains aspects ou non). Il peut être exceptionnel ou régulier entrainant inévitablement l’abandon de quelque-chose d’autre.

C’est une posture dans laquelle ce qui nous appartient personnellement est remis en cause par notre volonté de répondre, peut-être, en priorité, aux motivations, désirs, besoins, d’un ou plusieurs individus. C’est un mécanisme que nous avons pu observer au cours de notre vie et que nous répétons automatiquement. Ou bien, cela peut être un contrat tacite entre deux individus, par exemple.

Quelques questions qui peuvent nous être utiles:

  • A quel moment est-ce que j’accepte de faire quelque-chose pour “faire plaisir” à l’autre ? par obligation? chantage ?  ou encore, loyauté ?
  • A quel moment est-ce que j’accepte de faire quelque-chose alors que je n’en ai pas réellement envie pour “faire plaisir” à l’autre ?
  • A quel moment est-ce que je me sens obligé de faire quelque-chose dont je n’ai pas réellement envie pour “faire plaisir” à l’autre ?
  • Qu’est-ce qui m’a permis d’arriver à ce constat ?

“Le sacrifice est le seul domaine aussi fort que celui du mal” André Malraux 

Cliquer ici pour regarder la vidéo

 

Pourquoi faire des sacrifices

Sacrifice: Quel est le rapport avec une faible estime de soi ?

Une faible estime de soi nous amènera à coups surs à vivre des expériences dans lesquels nous nous dévalorisons ou bien nous nous sentons dévalorisés. Cela peut notamment se manifester par des épisodes plus ou moins récurrents dans lesquels nous nous sacrifions.

Lorsque nous comparons notre apparence à celle de quelqu’un d’autre, nous sommes dans le registre de l’estime de soi. S’il semble que la femme est plus concernée par la problématique de l’estime de soi que l’homme, les conséquences n’en sont pas moins dommageables. L’homme, sera, lui, plus concerné par des problématique du registre de la confiance en soi. En effet, cette comparaison peut déclencher de la honte de manière répétitive. Il en va de soi que notre capacité à être nous-même, de manière sécuritaire, est remise en question.

Nous pouvons alors nous demander où est-ce que cela prend sa source ? La réponse est assez unanime sur la question. Une faible estime de soi prend racine lors de la période d’identification à la mère. Être soi pourra alors devenir un vrai challenge quotidien. Nous ne rentrerons pas dans la différence entre le moi, le ça et le surmoi pourtant passionnants de Freud, mais nous pouvons nous appuyer cependant sur des fondamentaux.

Objet d’amour premier, notre mère et le miroir qu’elle nous renvoie de nous-même sont un conditionnement pour notre futur rapport à notre image-propre. Dans notre existence, elle est fondamentale pour notre construction et notre sécurité intérieure. Si nous ne sommes pas regardés avec attention, bienveillance, amour, notre construction s’en verra être très compliquée.

” Il n’y a personne qui fasse un sacrifice sans en espérer une compensation. Tout est une question de marché- Cesare Pavese 

Cliquer ici pour regarder la vidéo

 

Je me sacrifie pour toi

Qu’est-ce que le sacrifice en amour ?

Le sacrifice est souvent utilisé dans des termes religieux, aux frontières de la perversion et du mal. Aujourd’hui, nous tentons de remettre cette notion dans un champ pratique dans lequel deux individus sont dans une relation dans laquelle l’un d’entre eux (ou les deux) fonctionne(nt) sur un mode dysfonctionnel. Nous pouvons rapprocher ce mot du fait d’abandonner quelque-chose ou quelqu’un pour privilégier ce que l’on fait passer avant.

Par exemple: Une mère qui répète “Je me suis sacrifiée pour mes enfants”. Elle a fait passer ses enfant en priorité, avant tout. C’est un constat et un fait qu’elle met en avant.

Nous pouvons dire que cet exemple est un sacrifice en amour, ou plutôt “par amour”. En tout cas, en apparence. Car il y’a d’autres notions selon lesquelles l’amour ne peut être privilégié seulement si nous sommes notre priorité. Savons-nous vraiment aimer si nous nous sacrifions? C’est une autre question! Cela est bien entendu adaptable aux situations car le rôle de maman est de pouvoir être disponible de manière “primitive” pour nourrir son enfant. De manière alimentaire, affective, émotionnelle… Que donner à l’autre si nous ne nous donnons pas suffisamment au préalable ?

L’amour peut être amoureux, fraternel, familial, amical…Alors que cela a pu être mis en avant de faire passer l’autre, et notamment les besoins de l’autre au premier plan, nous pouvons nous poser de nombreuses questions. Comment cela se fait-il que depuis que je m’occupe réellement de moi, j’attire des personnes avec une forte estime d’elle-même ? Comment cela se fait-il que je perdre en route des personnes depuis que je prends vraiment soin de moi?

Le sacrifice en amour ne devrait pas exister: nous ne devrions pas nous couper un bras pour répondre au besoin de l’autre. Et pourtant, nous pouvons observer de si nombreux exemples que cela nous fait tourner la tête.

 

 ” On ne bâtit pas un avenir sur des souvenir et des sacrifices si beaux soient-ils” Jacques Lamarche 

Cliquer ici pour regarder la vidéo

 

se sacrifier pour quelqu'un

Comment arrêter de se sacrifier ?

Les recettes magiques existent dans beaucoup de films, mais il ne semble pas qu’elles soient réalisables dans la matière. La simple raison qui nous pousse à ce constat est l’individualité de chacune de nos existences. En effet, nous sommes traumatisables et susceptibles en fonction de notre personnalité, notre vécu, notre éducation, les souffrances que nous avons ressenties.

Deux humains, avec la même vie, les mêmes parents et les mêmes épreuves n’aurons pas la même perception. Notre seule et unique mission, à chacun, est de partir à la découverte de qui nous sommes pour enfin comprendre ce qui nous compose. Cela prend du temps, parfois même une vie entière pour “attraper” tous les bouts de notre histoire.

Si nous pouvons penser que cela nous mettra à l’abris de potentiels sacrifices, c’est une voie des possibles. Néanmoins, le sacrifice pour une personne n’aura pas la même teneur que pour une autre. Les limites et le curseur ne seront pas, d’ailleurs, placées au même endroit. “Tout est relatif”

 

“La lutte est le sacrifice de la vie et la liberté est sa fin” Waati Seraa – Samba Diakité

Cliquer ici pour regarder la vidéo

 

Se sacrifier pour le bonheur des autres

 

Crédit photo: Dimitri Houtteman, Kelly-sikkema, Ullash-borah, Brennan Burling

Séance accompagnement

PARTAGER:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

4 Replies to “Sacrifice: Reprenons nos responsabilités”

  1. J’ai bien aimé ton passage sur le sacrifice de la mère pour son enfant. Je pense que si elle ressent qu’elle se sacrifie pour son enfant, elle lui fera ressentir un jour ou l’autre et il pourra culpabiliser pour cela. c’est un risque je pense.

    • Julia dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Malheureusement, il me semble que beaucoup de personnes ( et plus particulièrement de femmes, des mamans) pensent que l’amour englobe forcément du sacrifice.
      Et, je ne suis pas d’accord sur ce point 🙂

  2. Amandine dit :

    Très intéressant cet article. Je n’avais pas encore fait le lien entre sacrifice et estime de soi mais j’ai eu l’impression d’une évidence en lisant tes lignes. Merci pour cet éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ILS TÉMOIGNENT

DEVIENS LIBRE, ÉPANOUI(E) & HEUREUX

Il y'a quelques années, j'étais très mal dans ma peau, anxieuse et je subissais tous les signaux que mon corps m'envoyait. Notamment, une acné adulte que j'ai guéri naturellement par le mindset & l'alimentation.

Hypersensible qui s'ignorait, je pensais que ma différence était mon fardeau. J'ai compris, après de nombreuses années de thérapie & des épreuves de vie, que mon fonctionnement est ma force.

Vous découvrirez du contenu axé sur la psychanalyse, la psychothérapie & le bien-être en général.

Vibrons haut & tout le temps.