Mes 3 meilleurs conseils pour prendre son envol

Cree ta realite

Prendre son envol, c’est un peu comme une deuxième naissance. Nous pouvons qualifier cette étape comme difficile mais libératrice. Ou bien légère et constructive. Nécessaire à notre chemin  de vie, elle nous permet d’instaurer les fondements d’une vie alignée avec nos désirs. En expérimentant ce qui nous convient ou non, nous construisons notre bien-être.

Cet article participe à l’évènement “ Vos 3 meilleurs conseils pour prendre son envol” du blog de Corinne Coulange. J’apprécie les thématiques de ce blog, et notamment Comment bien vivre le changement en période d’incertitude?

Je vous fais part de mes conseils pour gérer cette transition de vie de manière confortable.

Place à la liberté

 

PLACE A LA LIBERTÉ

Nous aspirons tous à une vie sur-mesure, qui satisfait nos besoins les plus profonds. Lorsque nous sommes adolescents, nous rêvons de grandir pour nous émanciper et cela est un processus normal. Lorsque nous sommes enfants, il est peut-être plus difficile de s’imaginer adulte, autonome et responsable. Et pourtant, c’est ce qui nous permet réellement de nous épanouir au fur et à mesure de notre vie.

Est-ce que prendre notre liberté en mains nécessite forcément de déménager ?

Est-ce que prendre notre liberté en mains nécessite forcément de se couper de notre vie passée ?

Selon moi, il n’y a pas de règles prédéfinies pour vivre ce que dont nous rêvons. Il suffit de se sentir prêt et sécurisé afin de maximiser les chances d’adaptation et de satisfaction à nos nouvelles habitudes.

  • Prendre son envol peut être psychique. Nous pouvons tout à fait décider de nous envoler vers une vie qui nous correspond d’avantage, des activités qui nous nourrissent, des personnes qui nous rendent heureux, des projets qui nous font vibrer. Tout cela en étant physiquement présent, au même endroit que dans notre vie actuelle. Simplement, nos priorités et notre agenda nécessiteront quelques aménagements.

 

  • Prendre son envol peut-être émotionnel. Le pouvoir de notre intention est illimité ! Il suffit d’opter pour une posture psychique définie afin d’ouvrir ou non nos capacités émotionnelles. Si notre vie actuelle nous fait souffrir, nous demande beaucoup d’énergie et nous amène à douter, préserver nos émotions peut tout à fait nous permettre de grandir. Notre transformation se fera vivement ressentir.

 

  • Prendre son envol peut-être physique. Nous pouvons décider de partir pour goûter à une ville, une région, un pays qui nous attire. Lorsque nous avons cette envie de changer de vie et de nous réinventer loin de notre quotidien, la distance physique aménage automatiquement certains paramètres. Nous dédions notre temps éventuellement à une activité principale, sportive qui nous occupe. Mais aussi à des rencontre, des partages, des expériences enrichissantes. Nous en sommes forcément changés. Néanmoins, cette distance physique ne modifie pas les liens d’amour construits.

Suivre son intuition

1. SUIVRE SON INTUITION

Prendre son envol, c’est décider de vivre pour soi. Études, voyages, expériences personnelles ou professionnelles peuvent nous pousser à quitter le nid familial. Entre envie, excitation, peur et tristesse, nous pouvons être chamboulés. De plus, si nous nous sentons bien auprès de notre famille, la décision est d’autant plus lourde.

Suivre son intuition, c’est alors sentir que c’est le bon moment pour nous. Cela, malgré la peur, l’angoisse et le stress qu’un déménagement ou un changement de vie (personnel, professionnel) impliquent. Nous avons cette ressource nous permettant d’analyser les impulsions en nous. Nous pouvons simplement visualiser la situation dans laquelle nous serions projetés et ressentir ce que notre corps nous dit.

Lorsque nous accueillons cette étape dans notre vie, nous pouvons être traversés par de nombreux doutes et questionnements. Certaines émotions peuvent notamment impacter notre quotidien car la peur de l’avenir peut nous fragiliser. Cette étape de transition, parfois inconfortable de par le challenge qu’elle implique, nous permet de grandir.

Expérimenter la vie dans un environnement différent nous pousse à nous surpasser. Sortir, rencontrer du monde, s’inscrire dans un club sportif, travailler dans une association sont des actions que l’on peut envisager. Si parfois, la situation implique que nous nous retrouvons seuls dans une ville qui nous est inconnue, créer du lien est primordial. C’est une dynamique à mettre en place afin de nous adapter au plus vite à notre nouveau mode de vie.

 

Communiquer avec nos proches

2. COMMUNIQUER AVEC NOS PROCHES

Nous avons, pour la plupart, d’être soutenu dans une étape de transition de vie. Lorsque nous sommes face à nous-même, dans un environnement tout à fait étranger, il est rassurant de savoir que nous pouvons nous confier. Cela est valable pour des membres de notre famille, des amis, un proche… Le tout étant de s’appuyer sur les repères qui nous sécurisent.

Selon notre enfance, nos fondements, notre éducation et bien d’autres nombreux paramètres, nos besoins peuvent être plus ou moins importants à ce sujet. L’important est de comprendre nos souffrances afin de les conscientiser pour ne plus les subir. Nous pouvons observer des mécanismes de résistances qui rendent ce processus plus fastidieux.

Communiquer nous permet de verbaliser ce que nous ressentons de manière à libérer ce qui bloque. Dans un état d’insécurité, nous gérons plus ou moins bien les émotions qui sont associées. Alors, il peut arriver que nous nous sentions seuls et démunis. Cela peut être une étape passagère ou bien plus accomplie si elle dure plusieurs semaines.

La solitude (choisie) peut être salvatrice, là où l’isolement (subi) peut être destructeur. Lorsque nous prenons notre envol, nous mesurons que nos journées peuvent être rythmées différemment de notre quotidien. Appels, sms, message vocaux ou vidéos sont autant de possibilités à envisager pour rester en lien avec notre vie actuelle. Bien entendu, si nous le souhaitons ! Parfois, nous pouvons reconstruire notre vie en souhaitant couper nos habitudes actuelles et passées. Le tout est d’en être conscient afin de ne pas refouler 🙂

 

Choisir ce qui nous rend heureux

3. CHOISIR CE QUI NOUS REND HEUREUX

Prendre son envol, c’est surtout nous diriger vers une vie qui nous épanouit. C’est un temps pour customiser notre quotidien avec nos valeurs, nos envies, nos désirs! C’est d’ailleurs à ce moment-même que le bonheur de tester, d’expérimenter, de s’exercer nous anime.

Néanmoins, cela peut revêtir une forme différente si notre envol est forcé par une situation difficile. Par exemple, si nous quittons notre foyer familial car c’est une forme de survie, notre vie en dépend. Les conditions de cet envol sont totalement différentes d’une prise de décision alignée avec nos aspirations.

Il est l’heure d’être libre de nos propres choix et de les assumer haut et fort. Tel un sas de décompression, nous pouvons agir en fonction de nos espoirs plutôt que de nos peurs. Alors, naît la confiance et l’estime de soi pour notre plus grande satisfaction.

Incarner la personne que nous souhaitons devient alors un jeu des plus amusants! Nous découvrons ce qui nous plaît, nous rend heureux et entretient une énergie positive dans notre vie.

La vie étant constituée de moments plus ou moins faciles à appréhender, prendre notre envol peut aussi être un moyen de faire le deuil de notre vie passée. L’avantage est que nous avons le pouvoir de reconstruire une nouvelle vie, comme nous l’entendons.

Crédit photo: dino-reichmuth, becca-tapert, quan-nguyen, averie woodard.

Je t’accompagne à créer une vie sur-mesure, dans laquelle tu te sens libre & épanoui.

Créé ta réalité

PARTAGER:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 1
    Partage

4 Replies to “Mes 3 meilleurs conseils pour prendre son envol”

  1. Maud dit :

    Merci Julia pour ce podcast ! C’est plaisant de pouvoir t’écouter ou de choisir de lire l’article aussi. Bravo pour ton blog 🙂

  2. Luc dit :

    C’est vrai qu’on passe souvent à côté de son intuition car on n’écoute pas ou peu notre voix intérieure. Est-ce qu’on le fait inconsciemment pour éviter de prendre des décisions qui nous feront sortir de notre zone de confort ?

    Merci pour ce podcast très complet Julia.

    • Julia dit :

      Merci pour ce commentaire qui m’inspire.
      Je pense qu’il y’a une part de cela, effectivement. C’est une forme de conditionnement car nous avons plutôt appris à écouter l’extérieur, c’est un automatisme. Il en va donc d’un apprentissage personnel de reprendre notre pouvoir et nous accorder avec notre moi profond 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BIENVENUE, JE SUIS JULIA

Bienvenue

DEVIENS LIBRE, ÉPANOUI(E) & HEUREUX

Il y'a quelques années, j'étais mal dans ma peau, très anxieuse et je subissais tous les signaux que mon corps m'envoyait.

Dans ce blog, j'ai à coeur de partager les outils bien-être qui m'ont profondément aidés à me comprendre, à libérer mes blocages et à créer une vie qui m'épanouit.

Vous découvrirez des outils axés sur le bien-être, l'alimentation, la psychologie, l'inconscient, et bien d'autres.

RETROUVE MOI ICI

Favoris